Calendrier Kamit (Kaama)

0
468

RETOUR AU CALENDIER AFRICAIN
Comme cela devrait être de coutume, nous célébrons ce 5e Djehouty 6254 le Nouvel An Kamit ou Africain ( ce 19 juillet 2017 du calendrier grégorien). Aussi surprenant que cela puisse paraître, il y a exactement 6254 ans que nos Ancêtres établissaient le premier calendrier de l’histoire de l’humanité. En effet, l’invention du calendrier date de 4236 avant l’an zéro du calendrier grégorien ou 4236 avant J.C. Le calendrier grégorien fut introduit en octobre 1582 à Rome, par le pape Grégoire 8. La France l’adopta en décembre 1582, la Grande-Bretagne en 1752, la Russie en 1918 et la Grèce en 1923. Le calendrier Kamit fut le fruit de longues années de recherches d’observation et d’enregistrement des phénomènes astronomiques (cycle des étoiles) et naturels (cycles des saisons), auxquels étaient associées les périodes de semence et de récolte.
Sur cette question, en démontrant l’origine égyptienne, c’est-à-dire kamit ou africaine, du calendrier, Cheikh Anta DIOP aura balisé le terrain pour les générations futures; il dira : «Comme pour la géométrie, les Égyptiens, ont été les inventeurs exclusifs du calendrier, celui-là même, à peine réformé, qui règle notre vie d’aujourd’hui, et dont Neugevauer dit « qu’il est vraiment le seul calendrier intelligent qui ait jamais existé dans l’histoire humaine»…
« Ils ont inventé l’année de 365 jours se décomposant ainsi : 12 mois de 30 jours = 360 jours, plus les 5 jours épagomènes, correspondant chacun à la naissance d’un des dieux égyptiens suivants : Osiris, Horus, Seth, Isis et Nephtys. Ce sont ceux-là mêmes qui vont donner naissance au genre humain et inaugurer le cycle des temps historiques : Adam et Ève ne sont que les répliques bibliques tardives d’Osiris et Isis…
« D’autre part, on sait maintenant que, en 4236 av. J.-C., les Égyptiens avaient déjà inventé un calendrier fondé sur le lever héliaque de Sothis ou Sirius (étoile la plus brillante du ciel), et dont la périodicité est de 1 460 ans
En effet, les Égyptiens connaissaient les deux années : 365 jours et 365 jours plus un quart…
« L’année est divisée en 3 saisons de 4 mois, le mois en 3 semaines de 10 jours qui ne chevauchent pas sur les mois; le jour en 24 heures…
« Au lieu d’ajouter un jour tous les quatre ans et d’instituer une année bissextile, les Égyptiens ont préféré la solution magistrale qui consiste à suivre ce décalage pendant 1460 ans…
« Le pharaon avait créé un service national présidé par le grand vizir, le plus haut fonctionnaire de l’État, et consacré uniquement à l’observation des levers de Sirius : ainsi les astronomes égyptiens avaient dressé des tables permettant de suivre chaque année l’écart entre l’année du calendrier civil et l’année astronomique sur laquelle venaient se projeter les évènements historiques, comme une échelle de chronologie absolue…
«Donc jusqu’à nos jours, avec le calendrier sidéral égyptien, qui pourrait bien être remis en vigueur, l’humanité, en tout cas l’Afrique dispose d’une échelle de chronologie absolue devant laquelle l’ère chrétienne, l’hégire, les divers repères sont tout à fait relatif » (Civilisation ou Barbarie, 1981).

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here